Rôle des relais pastoraux

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Rappel des dispositions canoniques du 26/05/1996 à l’occasion de la promulgation des statuts synodaux du diocèse de Bordeaux et de Bazas :


I-4/ Pour permettre une plus grande proximité de l’Eglise à la vie locale et selon l’importance de la localité ou en fonction des distances, dans chaque paroisse, dans chaque village ou groupe de villages, dans chaque quartier, est constitué un relais pastoral. Celui-ci, réunissant habituellement de trois à cinq personnes, est pour le service de la localité considérée, en relation constante avec le secteur pastoral. Les personnes constituant le relais pastoral accueillent les demandes, y répondent par les informations dont elles disposent et, s’il y a lieu, transmettent ces demandes au secteur pastoral. Le relais pastoral suscite parmi les chrétiens une attention fraternelle et une participation active à la vie locale, notamment associative.


Le relais pastoral communique les informations sur la vie du secteur pastoral et des autres instances constituant le diocèse. En relation avec le secteur pastoral, le relais pastoral peut prendre l’initiative de rencontres et de célébrations locales. Le conseil pastoral de secteur et l’équipe d’animation pastorale se soucient des villages et des quartiers dans lesquels on connaît peu de chrétiens. Ils y stimulent les efforts missionnaires.
Le relais pastoral peut recevoir du vicaire épiscopal et de l’économe diocésain une compétence économique et financière (cf. Disposition économiques, 5).


Les personnes constituant le relais pastoral sont nommées après avis du conseil pastoral de secteur par le curé du secteur ou le prêtre responsable du secteur. Le nom et l’adresse des personnes constituant un relai pastoral sont régulièrement portés à la connaissance de la population.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+