Prière pour les prêtres

D'après une prière des laïcs pour les prêtres (bulletin du diocèse de l’Aveyron)

 

« Tout d’abord, Seigneur, nous te remercions de ce que ces hommes aient accepté de devenir nos curés et nos vicaires. Si par hasard ils avaient préféré une femme et un foyer, nous serions bien ennuyés. Merci, mon Dieu, de leur avoir donné le courage du service. Grâce à eux nous pouvons nous nourrir du Pain de Vie, former des foyers solides, purifier notre vie et mourir en paix.


Merci, Seigneur, pour les défauts de nos prêtres. Des gens parfaits supportent mal la faiblesse. Des gens en bonne santé méprisent les petites natures. Seigneur, tu as mieux vu que nous.


Et maintenant, Seigneur, nous te prions pour le ministère de nos prêtres .Fais que s’ils réussissent, ils ne triomphent pas, que s’ils échouent, ils ne se découragent pas. Ton règne n’est ni dans le succès ni dans l’échec, il est dans l’amour. Garde nos prêtres dans ton amour.
 

Nos prêtres sont des phénomènes. Ils doivent être des pédagogues pour les enfants, des spécialistes des questions du foyer pour les jeunes ménages, des psychologues pour la jeunesse, des chefs-d’oeuvre de science et de délicatesse au confessionnal. Ils doivent traiter du problème de l’Eglise en professeurs, ouvrir l’Evangile en exégètes. Ils doivent répondre dans les rues à tous les saluts ; s’ils nous reçoivent, ils doivent être souriants, même s’ils sont à moitié morts.
Enfin, ils doivent être, chaque dimanche, orateurs, chanteurs et pas mal d’autres choses.


Seigneur, fais que ces « spécialistes universels », nous les jugions avec l’indulgence que requiert ce programme incohérent et inhumain,
Que nous comprenions que si sur quatorze spécialités notre prêtre en réussit la moitié ou le quart, nous en soyons satisfaits.

Fais Seigneur que nous comprenions le poids du ministère de nos prêtres.
Donne-nous, Seigneur, de leur offrir de temps en temps, par notre délicatesse, la consolation de sentir qu’ils ne sont pas entourés que
d’indifférence ou d’hostilité.
Enfin, donne-nous la persévérance dans nos prières pour les prêtres. Ce sera, sans doute, le meilleur de tout. »
 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+